Ponta Sao Laurenço

Située à l’extrême est de l’ile, la pointe Saint Laurent est une randonnée avec un décors volcanique. Si elle se couvre d’un voile vert au printemps, en été le climat aride et son exposition au soleil laisse uniquement place au dégradé de couleur du jaune au noir des roches. A peine arrivés sur l’île nous voulions partir à sa découverte pour observer ces paysages d’une autre planète.


Accès

  • Voiture : Prendre la VR1 depuis Machico et sortir à la fin de l’autoroute à Caniçal puis suivre la direction de Ponta Sao Laurenço. Au bout de 5 kms, la route se termine sur un parking au dessus de la Baía d’Abra. Il y a pas mal de places et dans le pire des cas, il est possible de se garer tout au long de la route.
  • Bus : Prendre le bus N°113 qui t’amèneras au même parking que pour l’accès en voiture.

 


Données techniques

C’est une randonnée de 7.6 kms de faible difficulté. On te conseille de te procurer le guide du Rother qui répertorie toutes les randonnées et qui est très utile. Le dénivelé est de 400m à la montée et à la descente. Il y a environ 500 marches à gravir, oui oui tu as bien lu 😉 Il faut compter 2h30 à 3h.

Nous avons croisé de nombreuses personnes en tong, et même d’autres en talons.. Bien sûr, on te conseille très vivement de bonnes chaussures de randonnées, le chemin est rocailleux et il faut avoir des appuis stables.

Les parties exposées sont sécurisées. L’accès est tout à fait possible pour les enfants.

Prévois une bonne quantité d’eau, de quoi manger, de la crème solaire et une casquette car il n’y a pas d’ombre du tout, et ça chauffe vite !

C’est une partie de l’ile très exposée aux vents violents, ce qui peut affecter les personnes sensibles au vertige. La première fois que nous y sommes allés c’était le cas et nous avons du rebrousser chemin pour y retourner quelques jours plus tard. Seconde tentative qui s’est très bien déroulée cette fois.

Il y a une jolie plage de galet sur le chemin, n’oublie pas ton maillot de bain !


Dès le début nous faisons face à des paysages époustouflant ! Après la montée de nombreuses marches,l a roche volcanique se dévoile avec son dégradé de couleurs du noir au jaune. La hauteur de ces falaises nous laisse sans voix. On aperçoit déjà la jolie plage de galets. A un certain point, le chemin se sépare en deux. On te conseille de faire un petit tour sur le chemin de gauche, il te mènera en direction de l’océan sur la face la plus exposée aux vents mais surtout tu y trouveras des énormes cratères de roches sortant de l’eau avec les vagues qui viennent s’écraser dessus. Le petit détour vaut la peine. Tu retrouveras ensuite le chemin de droite pour poursuivre la randonnée.

 

 

A un certain point, le chemin se sépare en trois. Tu peux bien le visualiser sur l’image suivante :

 

 

On te conseille de faire un petit tour sur le chemin de gauche, il te mènera en direction de l’océan sur la face la plus exposée aux vents mais surtout tu y trouveras des énormes cratères de roches sortant de l’eau avec les vagues qui viennent s’écraser dessus. Le petit détour vaut la peine.

 

 

Tu peux ensuite revenir à l’intersection pour prendre cette fois le chemin de droite. Il mène à la petite crique où tu pourras alors te baigner.. seul au monde !

 

 

Une fois de retour sur le chemin principal tu pourras continuer tout droit pour poursuivre la randonnée. Il n’y a pas de difficulté jusqu’au pied du Morro de Furado. La montée est courte et très raide. Les marches sont hautes et assez glissantes à cause de la terre. Il faut donc prendre son temps. Et tu comprendras bien ici pourquoi de bonnes chaussures sont primordiales et que les tongs seront juste à proscrire ici.

Une fois en haut, la vue est magnifique. On peut voir tout le chemin parcouru sur un angle différent. Le mélange de couleurs est magnifique surtout avec le bleu vert de l’océan qui fait ressortir les roches. Tu pourras aussi apercevoir l’ile de Porto Santo qui fait elle aussi partie de l’archipel de Madère.

 

 

Nous n’avons pas compté mais je pense qu’il n’y a pas loin de 500 marches à monter et descendre sur la totalité de la randonnée.

Petit détail, tu te trouveras sous un couloir aérien, et la vue est imprenable sur les avions se préparant à l’atterrissage.

Cet endroit nous aura émerveillé, entre les couleurs des roches volcaniques et la couleur de l’océan.

L’effort final de l’ascension en vaut vraiment la peine. Pour nous cette rando est incontournable si tu te rends à Madère !

2 Comments

Join the discussion and tell us your opinion.

Jbreply
7 octobre 2018 at 21 h 58 min

Merci pour cette superbe Balade que tu nous fais découvrir et les photos toujours magnifiques !
Et un plaisir de te lire un dimanche soir pour voyager et oublier que demain c’est Lundi ^^
Dans l’attente de vos prochaines balades 😉

Sandrareply
7 octobre 2018 at 22 h 44 min
– In reply to: Jb

Merciiii tout plein 🙂
Ah ah tant mieux on est tout content de t’emmener ailleurs qu’au travail 🙂
A tout bientôt pour la suite !

Leave a reply